Si Hanoi est la capitale administrative et politique du Vietnam, Saigon (ou Ho Chi Minh Ville) est sans conteste le cœur économique du pays. Le Vietnam est mondialement connu pour ses plages tropicales, et toutes sont situées dans la moitié sud du pays. Nha Trang est la principale station balnéaire du sud, mais Mui Ne gagne peu à peu en popularité de part sa proximité avec Saigon. Plus au sud, au large de Ha Tien, l’île de Phu Quoc est un paradis encore inexploré, entouré de plages de sable blanc et cocotiers. De nombreuses autres destinations ‘plage’ sont célèbres dans cette région du Vietnam, dont la très tranquille Dai Linh Beach, ou les plages de la ville côtière de Vung Tau. Au sud de Saigon s’étirent les sols verdoyants du Delta du Mékong. Le puissant fleuve se scinde ici en neuf plus petits affluents, apportant la vie dans les campagnes, et se faisant appeler Dragons aux Neuf Queues.

  • Saigon (Ho Chi Minh Ville)

    Saigon, aujourd’hui officiellement rebaptisée Ho Chi Minh Ville, est le cœur économique d’un pays au taux de développement sans égal en Asie du Sud-Est. La ville offre à ses visiteurs le passé, le présent et le futur de l’Asie. Parmi les édifices les plus visités, citons l’Opéra et la Poste Centrale. Certains sites, comme les tunnels de Cu Chi ou encore du Musée de la Guerre, remémorent le douloureux passé et les années de terreur.

    En complément des tours ‘classiques’ dans la ville, il existe de nombreuses autres activités pour prolonger un séjour à Saigon, incluant des après-midi shopping, des dîners d’exceptions ou une vie nocturne trépidante. L’un des points de repère de la ville, le très visité Marché Ben Thanh, est un endroit où l’on trouve tout et n’importe quoi, alors que les innombrables boutiques du District 1 vendent de très belles laques et souvenirs en tout genre à des prix plus que raisonnables. Une excursion dans le quartier chinois de Cholon est une expérience shopping un peu plus mouvementée, au cœur des gigantesques et fourmillants marchés du quartier. Saigon n’est pas en reste en ce qui concerne la gastronomie, et la ville offre de très nombreuses options de restaurants vietnamiens ou internationaux ; il en est de même pour la vie nocturne, avec plusieurs discothèques et clubs privés, et une pléiade de bars branchés.

  • Les Tunnels de Cu Chi

    Cet impressionnant réseau souterrain de tunnels aura permis au Vietnam communiste de poursuivre ses opérations, et ce même si les bases américaines se dressaient juste au-dessus. Ces tunnels sont une véritable prouesse d’ingéniosité et d’endurance, et l’on dénombre au total plus de 200km de galeries souterraines dans le district de Cu Chi, qui renfermaient autrefois écoles, hôpitaux et habitations.

  • Temple Cao Dai

    La religion Cao Dai est la fusion unique des grands courants religieux de notre monde actuel et est très populaire au Vietnam ; le grand temple qui se trouve à Tay Ninh est à peine réel, sorte de grande église fantaisiste sortie tout droit d’un compte de fée. Programmez votre visite afin d’être les témoins des offices du matin.

  • Nha Trang

    Nha Trang est la première destination balnéaire du Vietnam, avec la plus longue plage municipale de tout le pays. L’endroit est très joli, mais le front de mer consiste en une succession d’immeubles, ce qui rend la destination presque surdéveloppée. C’est une ville de première importance au Vietnam, avec des installations modernes et de nombreux hôtels et resorts internationaux, et qui est très bien desservie par avion, train ou encore voiture depuis le centre ou le sud du pays. En plus de son ensoleillement exceptionnel et de ses plages de sable blanc, Nha Trang est aussi le meilleur endroit pour partir naviguer vers les îles au large et apprécier un déjeuner fruits de mer à bord des bateaux traditionnels qui assurent le trajet. Les eaux de Nha Trang sont également réputées pour leur clarté et la beauté de leurs fonds marins, ce qui en fait aussi une destination de premier choix pour les adeptes de la plongée.

  • Mui Ne

    Mui Ne est sans doute la plage la plus variée de la région, et se développe rapidement le long de la côte près de Phan Thiet, répondant au surnom de ‘Sahara du Vietnam’ en raison de la plus grande dune de sable du pays, tournée vers le large. Les activités ne manquent pas, notamment en raison de la présence de nombreux kitesurfeurs venus s’essayer aux vents et vagues de la station.

  • Phu Quoc

    Comparable au ‘Phuket du Vietnam’, l’île de Phu Quoc est un mystère encore épargné par le tourisme de masse. En forme de larme, bordée de plages tropicales de carte postale et recouverte de forêts vierges, l’île sera sans conteste l’une des destinations stars du Vietnam dans la décennie à venir. Des plans sont à l’étude pour ouvrir des lignes hydrofoils reliant Kep et Sihanoukville, ouvrant alors le tourisme dans cette région du sud-est asiatique.

  • Dalat et les Hauts Plateaux du Centre

    Les hauts plateaux du Centre-Vietnam consistent en un vaste terrain montagneux s’étirant du nord-ouest de Saigon jusqu’à la frontière avec le Cambodge et le Laos. La principale destination de la région est Dalat, la ville aux printemps éternels, établie en altitude par les français durant l’époque coloniale en raison de la douceur du climat. Les environs de Dalat sont appréciés des voyageurs pour leurs forêts luxuriantes, leurs grandes cascades et leurs lacs pittoresques.

    Dalat regorge d’exemples de cette fine architecture coloniale française du début du XXème siècle, dont plusieurs anciens palaces du dernier empereur vietnamien Bao Dai, ou encore deux hôtels historiques qui furent merveilleusement rénovés en luxueux palaces pour accueillir les visiteurs d’aujourd’hui dans le plus grand confort. Dalat est aussi célèbre pour ses marchés aux légumes et aux fleurs, dont le climat tempéré toute l’année (à 1475m d’altitude) rend le goût et l’arôme si subtiles. Les mordus de chemins de fer pourront utiliser la seule voie ferrée dite ‘à crémaillère’ du Vietnam qui reliait autrefois Dalat à Thap Cham/Phan Rang sur la côte, mais qui fut totalement anéantie par les Viet Cong en 1964. Dans les alentours, il est également possible de visiter de nombreux villages de minorités ethniques, de faire du canoë ou des treks à dos d’éléphants.

  • Le Delta du Mékong

    Recouvert d’un improbable patchwork de verts, la région du Delta du Mékong scintille comme une pierre précieuse. Pour les vietnamiens, il s’agit de Song Cuu Long (la Rivière aux Neuf Dragons), où le Mékong se scinde en plusieurs petits affluents apportant la vie au cœur des terres. Explorez les marchés flottants colorés près de Can Tho, où des centaines de sampans se disputent les meilleurs places, ou filez jusqu’à Chau Doc, depuis laquelle il est possible de gagner Phnom Penh par bateau express.

  • Con Dao